Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Journal de bord du 27 mars 2015

Journal de bord du 27 mars 2015

Matin:

Lait d'amande

Pomme

Midi:

Riz

Poêlée de légumes

Salade de concombre

Mousse au chocolat

Soir:

Pain

Tapenade

Salade de concombre

Pomme

Chocolat

Lait d'amande

Voir les commentaires

Jours difficiles

Jours difficiles

Vendredi matin, je suis allé voir une amie. Chose qui ne m'était pas arrivé depuis plusieurs mois parce que trop angoissante.

Et cette amie m'apprend qu'elle et son chéri vont se marier. Ça a provoqué en moi une sorte de choc émotionnel (celles qui me suivent comprendront pourquoi, les autres, je vous laisse farfouiller sur mon blog!), sans vraiment comprendre pourquoi: ce n'est pas comme si j'avais arrêté d'y penser, que c'était un caprice, ou une lubie qui passe avec le temps.

Non, c'est bien plus profond que ça. Pourquoi, elle, qui a déjà une place toute légitime auprès de son compagnon (ils ont 2 enfants), elle a droit à une reconnaissance supplémentaire, alors que moi, je n'ai rien? Que moi, je ne suis rien?

Mon cerveau n'a pas supporté ce choc. Après avoir passé une heure à en pleurer de rage et de douleur, j'ai été me coucher de bonne heure vendredi soir. Et j'ai dormi, dormi.... (Oui, je dis bien "dormir", pas juste se planquer sous la couette) jusqu'au dimanche matin.

J'ai fini par me lever me suis traîné toute la journée...

Et je me suis traînée hier encore.

Et je suis toujours épuisée.

Voir les commentaires

Journal de bord du 26 mars 2015

Journal de bord du 26 mars 2015

Matin:

Lait d'amande

Pomme

Amandes

Raisins secs

Midi:

Riz

Poêlée de légumes

Pomme

Raisins secs

Amandes

Soir:

Pain

Riz

Poêlée de légumes

Mousse au chocolat

Voir les commentaires

Journal de bord du 25 mars 2015

Journal de bord du 25 mars 2015

Matin:

1 bol de lait d'amandes

Gâteau pomme / amandes

Raisins secs et amandes

Midi:

Nouilles sautées aux légumes

Nems VG

Chocolat

Raisins secs et amandes

Soir:

Soupe chinoise

Riz

Poêlée de légumes

Banane

Voir les commentaires

Journal de bord du 24 mars 2015

Journal de bord du 24 mars 2015

Poids du jour: Inconnu!!

Petit déjeuner:

1 bol de flocons d'avoine, avec des morceaux d'ananas, des raisins secs et du lait d'amandes.

Déjeuner:

Vermicelles chinois et légumes sautés - poivrons, carottes, champignons de Paris, navets, petits pois, brocolis, piments, ail et gingembre.

Compote de pommes

Dîner:

Du pain

Vermicelles chinois et légumes sautés - poivrons, carottes, champignons de Paris, navets, petits pois, brocolis, piments, ail et gingembre.

Gâteau pommes/amandes

Voir les commentaires

Lâcher prise

Lâcher prise

Cette semaine - oui, pour moi, la semaine "alimentaire" commence le mardi, le lundi étant devenu le jour de crises par excellence- j'ai décidé de lâcher prise!

Du moins, d'essayer!

Ce qui signifie pour moi:

- manger à faim, les aliments qui me font envie (oui, mais pas de gras ni de sucré, hein? souffle une petite voix dans ma tête), sans me préoccuper des quantités ou des calories

- ne pas me peser de toute la semaine, et attendre lundi prochain pour avoir le verdict de la balance!!

Je vais reprendre le journal de bord pour noter malgré tout mes repas (on ne se refait pas!!)

Voir les commentaires

Flash back

Flash back

Il y a bientôt 5 ans, après la séparation d'avec le père de mes enfants, les TCA m'ont plus ou moins laissé tranquille...

Et puis il y à 2 ans, mon chéri me dit qu'il à RDV chez l'ophtalmo, à plus de 200 km, comme tous les ans, avec les enfants, et son ex... (Ben oui, c'est elle qui s'est tjs occupé de prendre RDV avec ce spécialiste, à 200 km, oui, parce que d'après elle, c'est le meilleur, et puis le soir on mange chez des amis qui habitent sur place.) Il me propose de venir avec eux, et naïvement, j'accepte. Cette journée a été l'une des pires de ma vie...

Toute la journée, ça a été: "NOS enfants", "NOS souvenirs", "NOUS", sans parler des enfants dont toutes phrases commençaient par "Papa, Maman"(Zazimut, non, pas une seule fois!)... Et puis qu'est-ce que je faisais là, de toute façon: ils ont tous le même nom de famille, sauf moi: c'est révélateur de la place que je n'ai pas...Repas de midi au McDo: 1ère crise depuis près de 3 ans, et pas une petite: 40 € de bouffe à moi toute seule... Je suis malade comme un chien, ce qui ne m'empêche pas de refaire une crise le soir chez LEURS amis...

Depuis, les crises ne m'ont plus lâchées...


Et là, mercredi soir, mon chéri m'appelle pour me dire qu'il reste manger chez son ex-femme pour l'anniversaire de son fils. A l'heure où il m'a téléphoné, il savait parfaitement que j'avais déjà préparé le repas, mais passons... Je lui rappelle qu'on avait prévu de lui faire un gâteau et de lui offrir son cadeau dimanche, ce à quoi il répond qu'on pourra faire un gâteau quand même. Ouais, je vois pas bien l’intérêt du coup, il aura déjà fêter son anniversaire avec ses 2 parents, ses frères et sœur et eu ses cadeaux....


Après ça, weekend habituel: les enfants parlent à leur père, et m'ignorent complètement: s'ils ont besoin de quelque chose, peu importe quoi, ils demandent à leur père, et s'ils ne le trouvent pas, ils me demandent où est leur père. Me demander directement où est la clef du garage ou s'il y a du jus de fruit en réserve, apparemment, c'est pas imaginable!
Alors bien sur, ils ont un gros problème pour me laisser une place, mais voilà, quelles que soient les circonstances, je ne trouve jamais ma place, je suis toujours de trop et je n'arrive pas (non, je n'essaye même pas, soyons lucide!) à m'imposer. En fait, j'aurais même plutôt tendance à m'effacer. Même chez mes parents, par exemple, avec ma sœur et mon frère, je me rends compte que nos parents les écoutent davantage, eux. Tout simplement parce que quand les parents ne les écoutent pas, mon frère et ma sœur gueulent: "Oh, je vous parle!", alors que moi, non, je me tais, tout simplement. Et je rumine. Comme le dit ma psy, c'est à moi de me faire ma place et de m'imposer aux autres... C'est bien beau, de le dire, mais ça ne m'avance pas vraiment....

Voir les commentaires